Archives par étiquette : monnaie

Le grand débat

Je remercie tous ceux.lles qui permettent cette consultation.

la lettre d’Emmanuel macron aux Francais  www.granddebat.fr     (je contribue avec le nom   Yvonne Soreï

Je fais remarquer que, pour ceux qui jonglent avec métro/boulot/dodo et autre dureté de l’actuelle organisation sociale, 3 mois de consultation, c’est court !

Je me demande aussi comment et par qui sera traitée toute cette masse d’informations qui va être récoltée ?

Nonobstant, rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue.

Je joins ma voix à celles, fort nombreuses, qui demandent

-Le RIC (Référendum d’initiative citoyenne) en tous points tel que décrit ici : https://www.article3.fr/

Le mode de gouvernance, en tout lieu de la société, doit permettre d’entendre autant les experts d’usage de l’organisation à mettre en place,  que ceux qui en écrivent les textes. Un chômeur a l’expertise d’usage de pôle emploi, les cadres de pôle emploi ne l’ont pas.

Il conviendrait de se mettre d’accord sur le sens profond que l’ensemble des habitants d’un territoire, la France, donne au mot « richesse ».

Il en ressortira certainement 2 sortes de richesses : celle de « l’avoir plein nos armoires » et celle « des sentiments qui font de nous des vivants ».

Je veux bien des deux, à condition que l’avoir reste proportionnel aux capacités de la planète qui nous accueille tous, sobre et confortable;

et je veux surtout la richesse des sentiments, celle qui se vit dans nos esprits, la richesse du plaisir de vivre pleinement, convivialement, respectueusement, joyeusement à tous moments de nos vies.

Pour « l’avoir »,  nous en sommes capables. Le confort nous l’avions déjà à partir de 1960. Et tellement de techniques sont déjà inventées qui vont nous permettre de vivre confortablement en respectant notre environnement vital.

Notamment avec ce plan Marshal  https://www.pacte-climat.eu/fr/   absolument indispensable, incontournable.

Moi, toi, nous,  Tous, avons la volonté, sans faillir, de placer la richesse « plaisir de vivre » comme priorité nationale, avant celle du fric. Puisqu’il est prouvé qu’au delà du niveau de vie minimum, -3000€/mois en France, la qualité du bonheur  vécu diffère peu, milliardaires ou classes moyennes, pas mieux heureux, eux aussi soumis au manque de cette autre richesse, celle qui fait de nous des vivants. Alors donc, à quoi sert de « jouer aux picsous », hein je vous le demande ? Vu que « la maison brûle » du fait de « juges de Galilé ». Éveillez vous!

Avec Malraux, je dis  « le 21 siècle sera spirituel» et grand bien nous en fera à Tous.

Donc je demande aussi – le BNB (bonheur national brut) avant le PIB comme objectif symbole pour notre mode de gouvernance.

  • Que le président soit continuellement accompagné de UN citoyen tiré au sort et renouvelable. Que ce citoyen soit différent chaque jour peut très bien convenir, c’est sa présence de « naïf » qui compte. Le bureau chargé de cette organisation est composé sans aucun cadre de l’actuelle gouvernance, élus, actionnaires et autres « gens de pouvoir ». Ce bureau tient un journal des témoignages.

– Que l’éducation à l’intelligence émotionnelle soit au programme de toutes les écoles, de la maternelle à l’ENA, et des prisons. Vivre ses émotions, ça s’apprend à tout âge ! Et ça demande un cadre adapté, tel proposé par Montessori, et bien d’autres. Quand on a goûté, par l’expérience, le bien-être que permettent certaines habilités émotionnelles, l’on devient autonome et vigilant à muscler ces qualités. Ce qui est un bienfait pour la société.

Que le principe de consommation cesse d’être La Priorité Nationale. Pour symboles : 1) que le fait de « vendre du temps de cerveau disponible » (parole attribuée à un directeur d’une chaîne nationale, au sujet de la pub) soit déconsidéré. Puisque, même, voilà une action contraire aux Droits de l’Homme, et propre à tous ceux communément nommés « gourus », n’est-il pas ?; 2) Que le fait de produire des matières non recyclables soit déconsidéré, de même celui d’obsolescence programmée.

– La fin des DSP (délégation de service public), parce que privatiser les services publics, c’est contraire aux Droits de l’Homme, un bon avocat peut démontrer ça. La terre, ses ressources, donc les barrages hydrauliques, et puis la justice, la santé, l’éducation, les voies de communication, la poste,…, sont des biens communs, qui doivent être gérés pour servir durablement pour le plus grand bien de toute vie; ce qui est antinomique avec le concept de profit, propre aux entreprises du privé droguées au libéralisme.

La révision du plan comptable, afin qu’il tienne compte de l’impact écologique et sociétal des activités des entreprises, qu’il considère les salaires comme une ressource. Dont porte voix P.Viveret: https://www.youtube.com/watch?v=nPNUSrIXhQQ

– Une simplification des « rouages de l’administration », organisée par ceux qui en ont l’expertise d’usage,

– La constitution d’une commission citoyenne qui aura pour seul objet d’assembler une Constituante. Les deux comprendront un nombre très important de personnes ayant l’expertise d’usage de l’organisation des services publics (un chômeur a l’expertise d’usage de pôle emploi, les cadres de pôle emploi ne l’ont pas).   Voir la page « constitution une ébauche »)

La justice ne peut être rendue par un algorithme, ni être déléguée à une entreprise privée (cf réforme entamée des tribunaux d’instance : https://www.lyoncapitale.fr/justice/reforme-judiciaire-le-batonnier-de-lyon-denonce-la-methode-macron/?fbclid=IwAR2iau4ceJf9mIEfKdU83T2ZbIfpPbZ9zlogfXaAyNGYWMLa5EMFipJMqVM)

– Quand l’usage d’un algorithme peut être cohérent avec le projet, il devra être écrit en intelligence collective, afin d’éviter de se retrouver dans la situation décrite ici : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/11/07/cathy-o-neil-les-algorithmes-exacerbent-les-inegalites_5380202_4408996.html

  • le gel du programme linky
  • l’homéopathie (et un bon nombre de médecine douce) reconsidérée
  • et tant d’autres…

– et bien sûr un argent bénéfique tel que décrit ici http://www.lecolibrifaitsapart.net/largent-le-nerf-de-la-paix/.

Toutes ces demandes sont prioritaires!  et beaucoup se réaliseront conséquemment à la mise en œuvre du
plan Marshall https://www.pacte-climat.eu/fr/

Colibri’tement

Yvonne Daroussin


Voilà le texte que je dépose en mairie ce janvier 2019, que je poste sur le site adoc www.granddebat.fr    

il est libre de droit, faites avec comme il vous plaira

et partout où je pourrai, j’en parlerai…
la liberté ne s’use que lorsque l’on ne s’en sert pas, n’est-il pas!

autres liens utiles https://www.debatpublic.fr/grand-debat-national-1   ;   http://cpdp.debatpublic.fr/cpdp-epr/debat/cadre-legislatif.html    ;  https://www.gouvernement.fr/le-grand-debat-national

au moins un débat dans la région :  http://www.magcentre.fr/170432-cest-parti-pour-le-grand-debat-a-beaugency-loiret-qui-a-fait-salle-comble/

De l’argent

Hé, spiiii, vous êtes au courant ? :

Quand j’observe que depuis 100 ans, des milliards d’argent ont été mis en circulation sur la terre, la masse monétaire a augmentée ….. exponentiellement, et que, pourtant!!!
Que j’observe que ceux qui fabriquent l’argent, le mette en circulation en échange d’une dette. Ils créent 1000, le prête contre intérêt de 100. L’emprunteur doit rendre plus qu’il n’a reçu. ORS à quels moments sont créés les 100???????????

C’est mathématiquement complètement illogique ce système, d’ailleurs ça « crise » n’est-ce pas. Envisagez aussi l’ampleur de la relation symbolique entre cette façon de créer de l’argent et notre contexte social. Et pourquoi ce sont ces hommes là qui ont le droit de créer de la monnaie? et selon ces conditions là! En quel manière sont-ils délégués du peuple?

Créons un argent serviteur, et non ce mauvais maître, Libérons nous de cet esclavage, puisqu’il n’est pas imposé par notre milieu de vie, la terre, si généreuse. Suivons son exemple. Nous sommes complètement libre, à part de nos attachement mentaux, de choisir un argent illogique ou un outil bénéfique. Ors

Je viens de croiser cette proposition :
https://www.coopek.fr/index.php/qui-sommes-nous/nos-valeurs/ qui me paraît des plus sympathiques en tant que transition.

Peut-être vers un rêve que je fais, je sais que d’autres le font  : créons l’argent à l’occasion d’un besoin en bien commun (écoles, hôpitaux, routes) , Rien à rendre puisque c’est un échange de service, entre tous ceux qui participent à la construction de ces biens communs, et la société.
Déjà, avec la monnaie coopek, l’énergie argent sert en premier Mr et Mme « tout le monde ». La base, le peuple, les citoyens, « en voit la couleur »!    Alors je m’inscris.  https://www.coopek.fr/index.php/souscription/