le parti du bon sens

c’est celui « d’en prendre son parti »

par exemple que     « le feu ça brule »,  tout le monde s’y accorde, chacun en prend son parti, à sa façon. Il y a autant de manière de faire son feu que d’êtres humains.

De même dans l’exemple « l’eau ça mouille » , autant de manière de faire son toit, de coucouner, que de culture.

Pourquoi l’humanité s’accorde si facilement sur ces phénomènes matériel: parce qu’ils sont vérifiables immédiatement.

Ors parmi les phénomènes qui ne dépendent pas de nous, ils en sont qui ne peuvent se vérifier que par une observation vigilante, perspicace,  sans attachement et bien souvent à long terme.

Ainsi de celui décrit en lien, que l’on peut aussi nommer poétiquement:

Ce que tu donnes est à toi pour toujours

Ce que tu gardes est perdu à jamais.

ou, dans la chanson « les enfoirés » de Coluche

Quand je pense à toi, je pense à moi

ou,  dans la cour de récré

C’lui qui l’dit, c’est lui qui y’est!

Là aussi , autant de manière d’être aux autres « pour le plus grand bien de toute vie autant que du sien » que d’êtres humains.

Et même quand tous décident de n’agir avec les autres QUE comme ils aiment pour eux-mêmes (c’est déjà un bon guide). Même si chacun prend son parti de cette loi naturelle, fait, à chaque ici et maintenant, un choix « intelligemment égoïste », il y aura encore autant de manière de faire que d’être humain, et autant de plaisirs subtiles à vivre ensemble, à savourer, à découvrir, pour notre plus grand bien.

Qu’est ce que l’on aime pour soi-même?      (liste non exhaustive, merci de vos suggestions)

L’écoute empathique, la joie, la bonté, le pardon, la coopération, la célébration, la prévoyance,

Décrèter en son for intérieur, à chaque ici et maintenant, de faire régner ces qualités en soi et autour de soi

c’est ce que j’appelle de l’instinct de survie  au même titre que d’éviter de mettre sa main au feu.

et c’est mettre en action un cercle vertueux

 

 

 

 

 

ce n’est pas une option, c’est en prendre son parti, le parti du bon sens

le seule qui

 

 

je propose à l’agrément public une idée que j’estime amorce d’un mieux être pour tous

elle a pour fondement : que chacun se doit d’agir en toutes circonstances

pour son plus grand bien ET celui de toute vie

pour moyen de diffusion une école

pour clés la délivrance d’un diplôme de sagesse, obligatoire pour se présenter à une élection.

car qui saurait mieux me représenter que quelqu’un ayant pris l’engagement sincère

corps et âmes

de veiller autant au plus grand bien de toute vie que du sien

pour que cesse un non sens :

Pour 1er pierre : un appel à coupS de mainS….

par exemple quelqu’un ayant connaissance de WordPress

et vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.