constitution, une ébauche

CONSTITUTION : texte qui fixe l’organisation et le fonctionnement d’un État (source). Ensemble des accords entre les citoyens d’un pays afin d’organiser leur société.

Pour écrire une constitution il faut  déléguer (parce que à 60 millions!!! )

Et pour créer l’assemblée constituante chargée d’écrire une nouvelle Constitution, il faut aussi déléguer. Il me paraît cohérent que ce soit part tirage au sort constituée l’équipe chargée de cette noble tache.

Liste non exhaustive des personnes qui travaillent déjà à cette idée (souvent depuis fort longtemps):  la constituante (voir le site) , le référendum d’initiative citoyenne RIC (voir le site), citoyens référents (voir le site), l’Assemblée référendaire et le droit généralisé aux référendums (voir le site), Etienne Chouard, et même le candidat socialiste Arnaud Montebourg (voir le site), et puis le mouvement des colibris (voir le site), et le collectif Roosevelt 2012 et les auteurs du livre Altergouvernement, le Mouvement Clérocratique de France (voir site), la stochocratie (voir le site),     objectif démocratie .

avril 2013 je découvre :  http://lavraiedemocratie.fr/ et http://www.le-message.org/  simple , claire, efficace…

Unissons nos énergies

Alors je voudrai bien apporter au débat les propositions suivantes:

1-     Que les membres de l’assemblée n’est pas d’autres mandats ni politique (ou maximum conseiller municipal et maire de très petites communes), ni économique (les PDG de grosses sociétés, surtout du domaine de l’agro-alimentaire, de la pharmacie, et du pétrole). Qu’ils soient tirés au sort parmi les citoyens inscrit sur les listes électorales.

2-     Que chacun s’engage à faire tout ce qu’il peut pour que le Peuple  puisse exercer le Pouvoir  (étymologie grec de démocratie : peuple=démos, pouvoir =kratos).

3-     Que chacun s’engage à  muscler son empathie (voir communication CNV et ESPERE), qualité garante d’une bonne écoute réciproque.

4-     Que l’assemblée travaille sur le mode sociocratique. (les points 3 et 4 devraient nous permettre d’élever la qualité des débats afin d’éviter le mode « bouffonnerie de cours de récré » actuel)

5-     Le tout dans l’esprit de faire évoluer le processus de l’état au service de ces citoyens, afin de favoriser les conditions d’une vie heureuse et accomplie à chacun, dans le respect inébranlable des droits de l’homme et de l’environnement vital de l’humanité, dont cette assemblée ne représente qu’une partie.

 

Puis que

6-     Le référendum d’initiative citoyenne (RIC) soit  un outil essentiel de gouvernance.

7-     Que l’état soit à l’écoute des lanceurs d’alerte tel qu’expliqué sur ce site(lien) , et de tous groupes de citoyens signalant une incohérence de législation, par l’ouverture rapide d’une étude afin de trouver de nouvelles règles bénéfique aux circonstances.

8-     Les  écrits des assemblées et de toutes les institutions de l’état (textes, règlements, lois) seront  en des termes simples, qui puissent être compris de tous, puisque nul n’est censé ignoré la loi.

9-     Que l’argent soit créé à l’occasion d’un besoin de bien commun, ainsi il est insufflé dans la société, par la société, en échange d’un travail, donc sans lieu à dette.

9.1 Que le PNB (produit national brut) ne soit plus considéré comme L’Indicateur de la santé du pays,  mais (par exemple) le BNB, (bonheur national brut, voir le paragraphe 2 de ce lien). Donc les critères de santé du pays ne seront plus économiques par la recherche d’une croissance constante , ce non sens à l’éco-logique. C’est le bonheur qui nourri, l’argent ne se mange pas, il est un mauvais maître et un bon serviteur. « Si le blé me fait du bonheur, je me ferais peut-être agriculteur » Ridan…     

9.1 Donc le plan comptable est à revoir pour faire apparaître les salaires comme une richesse, les investissements pour durer (voir point 10 et 11), et les profits au moins autant pour le plus grand bien de toute vie. Ainsi les « profits » générer du fait des dégâts d’une catastrophe de cause humaine ne pourront pas être comptabiliser en tant que richesse dans le bilan économique du pays (le PIB). Mrs Philippe_Derudder et Patrick_Viveret, sauront aider la première assemblée à rédiger ce chapitre.

10- Les produits manufacturés  doivent être conçus pour durer,  proportionnellement aux énergies (matières premières et grises) misent en œuvre pour les fabriquer  et pour répondre à un besoin réel, donc en réponse à une demande des usagers, dans un esprit de sobriété heureuse. (voir ici et )

11- Les ressources naturelles sont à la terre, notre « poule aux œufs d’or », l’état et chacun veille à ne point lui couper le cou, ce sont nos enfants qui nous la prête… Pierre_Rabhi saura aider la première assemblée à rédiger ce chapitre.

12- Les semences et leurs récoltes  sont notre patrimoine mondiale et donc du domaine public et donc elles s’échangent librement, le plus possible localement,  pour le plus grand bien de ceux qui les ont cultivés et de ceux qu’elles nourrissent. Halte au brevetage du vivant et de nos savoirs ancestraux, au profit de quelques industries mortifères et/ou à but uniquement lucratif. (l’association Kokopelli saura aidé la première assemblée à rédiger ce chapitre.)  Les profession à l’agriculture (et au ménage) sont les plus respectables qui soient, elles sont directement liées à notre bien être.

13- Que l’éducation nationale se mette au diapason de ses nouveaux fondements et intègre les méthodes dite Steiner,  Montessori, CNV, ESPERE, (liste non exhaustive) pour former des citoyens sachant se servir de leur connaissances, dans la réflexion et le dialogue, pour leur plus grand bien AUTANT QUE celui de toute vie.

14- Que les médecines (dites allopathique, Homéopathique, douces, etc.…) soient considérées comme complémentaires. Chacune a ses réussites et ses limites. Il s’agit donc de les utiliser judicieusement pour  le plus grand bien des usagers ET de la sécurité sociale !!

15- Que la justice soit rendues avec fermeté, égalité et pourtant dans un esprit de compréhension pour les lenteurs et tendresse pour les blocages humain, nous sommes tous en chemin d’apprentis-sage.

15-1 D’autres paroles pour la Marseillaise…. ouvrir un « concours ». Noah si est essayé, j’aime bien

Je veux mettre ma fierté au service de la fraternité paisible.

 

——————————————————————————————————

voilà pour le moment les points qui me semblent les plus importants. C’est écrit « dans mon langage enfantin » parce que je suis pas juriste, et que ce n’est pas le texte définitif ! (pourvu qu’il respecte le point 8 !!, celui définitif).

C’est à l’assemblée constituante de l’écrire, j’ai confiance que le sort désignera des personnes au charisme aussi puissant que :  Pierre Rabhi, sa fille, Benoît Thévard, Alain HugenDavid Daroussin, Etienne Chouard, Albert Jacquard, Sophie rabhi (zut ça manque de femme…), Yanelle, Geneviéve, Violaine, Fabienne, Cathie, Anne, Annie, Chantal….

et vous ?

bienvenu aux commentaires (et/ou avec lesquels de ces points vous êtes en accord?)

Pour obtenir la composition d’une assemblée constituante, il faut être TRÈS nombreux à la demander. Etienne Chouard en parle ici « si l’on est des millions à exiger le tirage au sort de l’assemblée constituante, cela se fera pacifiquement » (à 5minutes40sc) , et dans cet article (voir  sa réponse  du 10 juin2011).

C’est pourquoi j’espère que mon idée de poster une carte postale (lien)  « est suffisamment simple et forte pour se diffuser toute seule » (E. Chouard à 8mn20sc),

 

à vos réseaux,

Compagnons de fortune , un tel projet ne peux apporter que du mieux

Et comme dirait Dupont, ça ne peut pas être pire

 

Postez votre carte !

 

et pour finir en poésie : cette chanson…

 

Pour rassurer les « riches en argent », il y a aura toujours des riches de cette sorte… je veux croire, car c’est plausible, qu’ils seront sans démesure donc  riche aussi dans leur cœur… pour leur plus grand bien ET celui de toute vie.

Pages mise en ligne le 22/09/2011, le 14/10/2011 je remplace le 1er texte (archivée ici) et oui, la présentation évolue grâce au dialogue, afin d’être plus consensuelle

 

2 réflexions au sujet de « constitution, une ébauche »

  1. Christiane COLIN

    Bonjour,
    Je découvre ce site et ai lu votre proposition avec intérêt… J’ai, malheureusement, en première lecture rapide, relevé 17 fautes : orthographe, conjugaison, emploi du verbe être au lieu d’avoir, etc… dont celle-ci dans une offre d’aide !
    (l’association Kokopelli saura aidé la première assemblée à rédiger ce chapitre.(point 12) AIDER
    Pou ce faire, il est très important d’être inattaquable sur cela ; sinon comment être crédible pour un document de cette envergure, qui est le fondement de la République Française ! Un français parfait est donc fondamental pour communiquer des termes simples qui puissent être compris de tous. (point 8)
    J’ai vu le film de Pierre Rabhi, lu les livres (écrits par lui ou en collaboration) et écouté certaines conférences. J’ai été impressionnée par ses analyses et la simplicité de cet homme remarquable ; je pense qu’il sera d’accord avec moi sur ce qui précède, lui qui s’exprime si parfaitement. Cordialement.

    Répondre
    1. colibri Auteur de l’article

      Ben oui… j’ai beau me relire, et relire et encore relire, je laisse des énormités… curieux vu que j’étais une élève correcte, même plutôt bonne, en grammaire, (et déjà abomifreuse en dictée…)
      et maintenant c’est le temps qui me manque pour relire encore, car cela m’occupe des heures et des heures pour arriver à la perfection attendue…
      Faut-il que je m’empêche d’écrire parce que, à mon grand désarroi, je ne vois pas (toutes) mes fautes? Car j’en corrige madame, à chaque relecture, j’en remarque…
      Et si une âme empathique se proposait à me corriger, je suis toute disposée à accepter son aide.

      D’ici là… et vu que je n’ai aucune prétention à ce que ce document soit publié tel que au journal officiel, j’ose espérer que chacun y regardera le fond, plutôt que la forme, le moine, plutôt que l’habit.
      Si un jour nos représentants étaient tirés au sort, la parole d’un illettré aura dans l’assemblée ainsi constituée autant de valeur que celle d’un poète. L’important étant l’écoute réciproque, dans l’objectif de faire émerger l’intelligence collective. L’on peut avoir du bon sens et pourtant ne pas savoir lire, tel fut le cas de nos bâtisseurs de cathédrales.
      Bien cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *